Actualités Internationales

Dernières Nouvelles et Informations

La stimulation épidurale couplée à la physiothérapie améliore la composition corporelle

Selon une étude de Daniela G. L. Terson de Paleville et Susan J. Harkema publiée en mars 2018, la stimulation épidurale avec rééducation locomotrice améliore la composition corporelle chez les personnes atteintes d’une lésion médullaire complète du moteur cervical ou du moteur supérieur thoracique.

Une lésion médullaire (LME) perturbe le système nerveux central et provoque des déficiences, une atrophie, ou un déclin musculaire progressif. La régression du contrôle moteur d’une part et l’immobilité d’autre part engendrent une augmentation de la graisse corporelle et une diminution de la masse maigre. Selon la même recherche, les patients avec une lésion médullaire auront plus de risques de contracter des maladies métaboliques telles que les maladies cardiovasculaires, l’hyperlipidémie et le diabète, que ceux présentant une lésion médullaire incomplète. Une lésion médullaire complète signifie qu’il y a une absence totale des fonctions motrice et sensorielle en dessous du niveau de blessure, tandis qu’une lésion médullaire incomplète signifie que le patient grade un contrôle moteur partiel et que la moelle épinière est toujours capable d’envoyer des messages au cerveau.

Augmentation de la masse maigre, amélioration du métabolisme et diminution de la graisse corporelle

Lorsque la rééducation spécifique ciblant une tâche donnée est associée à la stimulation épidurale, on augmente les chances d’amélioration de la capacité cardiovasculaire et la composition corporelle chez les individus atteints de LME motrice cervicale ou la LME thoracique supérieure complète.

Dans cette étude, la capacité cardiovasculaire et la fonction métabolique ainsi que la composition corporelle ont été testées chez quatre personnes atteintes de LME motrice complète ayant implanté un stimulateur épidural et ce après avoir suivi une rééducation spécifique du corps. Après quatre-vingts séances de rééducation locomotrice, un groupe de 16 électrodes a été placé par voie chirurgicale sur la dure-mère (segments de cordon L1-S1) afin de permettre une stimulation électrique. Après implantation de ce dispositif, les participants ont suivi 160 séances d’exercices visant des tâches spécifiques telles que se mettre debout et marcher pas à pas avec stimulation épidurale.

Les résultats des tests montrent une amélioration globale de la composition corporelle qui est perceptible à travers une augmentation de la masse corporelle maigre et une diminution du pourcentage de graisse corporelle, notamment la graisse corporelle androïde ou la graisse autour de la région abdominale après les exercices de rééducation. La capacité cardiovasculaire globale ainsi que la composition corporelle se sont améliorées chez les individus atteints de LME motrice complète cervicale ou thoracique supérieure.

La stimulation épidurale en tant que traitement de la lésion médullaire

La stimulation épidurale a déjà aidé un certain nombre de patients à retrouver des mouvements volontaires et à reprendre des forces dans des organes qui étaient jusque-là considérées incurables. Pour qu’ils puissent atteindre leur plein potentiel, nos patients se voient également proposer en option une médecine régénérative qui est considérée comme la plus viable et la plus puissante. En effet, elle a la capacité de réguler la réaction du système immunitaire vis-à-vis la blessure et de différencier les types de cellules y compris les neurones et les astrocytes. Cette médecine est utilisée dans les traitements cliniques des patients présentant des lésions de la moelle épinière depuis 2005.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email